Mouilage dans l'archipel Melchior, Antarctique
Pont de glace, détroit de Lemaire, Antarctique
Manchot Papou et ses petits, Antarctique

Expédition Antarctique

1° au 28 décembre 2019

7 janvier au 3 février 2020

(28 jours)

Le « continent blanc » est assurément le but ultime de tout navigateur voyageur.

 

  Dans ce monde où des termes comme infini, vierge, lumières ou beauté prennent tout leur sens, l’émotion pure est au rendez-vous. Nous nous sentons découvreurs, explorateurs.

 

  Au départ d’Ushuaia, l’escale de Puerto-Williams donne le ton à l’expédition. Passé le cap Horn c’est la descente du passage Drake, la plongée dans l’inconnu. Les jours s’allongent jusqu’à n’avoir plus qu’un crépuscule nocturne en arrivant dans la péninsule Antarctique.

 

  Le premier mouillage de Melchior nous met dans l’ambiance: amarrage aux rochers proches, face à un mur de glace. Le vent est faible, comme souvent en Antarctique, la pureté du ciel est nouvelle pour nous.

 

 Les animaux sont présents : phoques de Vedel, léopards, manchots papous, à jugulaire, souffle des baleines. Le cabotage est notre quotidien. Si la glace nous le permet nous descendons en baie Charcot, immense cimetière d’icebergs géants. Plus bas la réception des Ukrainiens de la base Vernadsky est fidèle à sa réputation : la vodka y est distillée sur place par le médecin de la base, garantie à l’eau des glaciers !

 

  Définition de la terre : succession de roches, glace et neige. La randonnée y est aventureuse mais pour admirer les « rookeries » (les nids des manchots) rien n’est impossible. La chaleur de l’accueil des Chiliens de la base Videla peut nous faire craindre pour la fonte des glaciers.

 

  Si la météo va bien nous passons par l’ile Déception avant de remonter : naviguer dans le cratère d’un volcan n’est pas chose courante et la visite de l’ancienne station baleinière nous rappelle combien la vie sauvage est fragile face aux hommes.

 

 Enfin, le retour à la civilisation dépendra d’une bonne fenêtre météo, car nous remontons vers le « cap des tempêtes ».